Car washing

C’est du propre !

Des bolides rutilants : grâce à LANXESS, le lavage des voitures gagne en efficacité et en écocompatibilité. À peine les rayons du soleil font-ils une timide apparition que les queues de véhicules s’allongent devant les installations de lavage. Et se succéderont pendant tout l’été.

Comment BIEN laver sa voiture
I_3_car_wash

En effet, les strates de sel et de saletés à la rigueur acceptables pendant l’hiver, en raison des intempéries, font plutôt grise mine sous le soleil de juillet. Même si l’époque où tous les automobilistes d’outre-Rhin semblaient passer leur samedi après-midi à bichonner la voiture devant le garage est depuis longtemps révolue, le passage rapide sous le portique de lavage est aujourd’hui devenu une routine permettant d’éliminer poussière, pollen, suie et résidus huileux. Une attitude justifiée, le lavage régulier d’une voiture profitant non seulement à son esthétique mais contribuant également à la valoriser. Les couches de poussière et de sel abîment la peinture et accélèrent la corrosion. Peinture terne et points de rouille ne sont certainement pas de bons arguments sur le marché de l’occasion, que le vendeur soit un particulier ou un professionnel. Et une tenue personnelle soignée va de pair avec un véhicule brillant comme un sou neuf.

Bon nombre de raisons justifient que les automobilistes délaissent seau d’eau et tuyau d’arrosage au profit des grandes installations de lavage que l’on rencontre désormais à tous les coins de rue. De plus en plus de conducteurs allemands déboursent volontiers quelques euros pour le plaisir de retrouver en quelques minutes, sans avoir à retrousser les manches, leur véhicule rutilant. De plus, il n’est pas toujours permis de laver sa voiture dans le jardin ou dans la cour et comme il n’existe aucune directive nationale le précisant, il faut d’abord demander à la municipalité ce qu’il en est dans chaque commune. Ces dernières sont d’ailleurs toujours plus nombreuses à opposer leur véto afin de ne pas surcharger encore plus les stations d’épuration communales. De toute façon, laver sa voiture dans la rue est considéré comme étant une utilisation spéciale illicite, le véhicule et la flaque d’eau étant des obstacles à la circulation selon la législation routière allemande: l’opération se solde donc par une amende ! Autrement dit, les stations et portiques de lavage dotés comme il se doit de séparateurs d’huile sont à privilégier.

Les impératifs légaux et le plus de confort ne sont pas les seuls arguments en faveur d’une installation de lavage. La peinture profite également du passage par une station professionnelle ou un portique de lavage automatique. Comme l’explique Carsten Graf (Centre technique de l’ADAC), bon nombre de conducteurs utilisent sinon trop peu d’eau pour laver leur véhicule. Résultat : les particules de saletés restent accrochées dans l’éponge ou sur la carrosserie qu’elles rayent comme du papier émeri. Il vaut donc mieux se rendre sur une piste de lavage ou dans une station de lavage self-service et utiliser systématiquement un nettoyeur à haute pression pour le prélavage minutieux avant de passer au lavage grande eau avec éponge et brosse.

Cette manipulation en douceur profite certes à la peinture mais aussi à l’environnement. En effet, les stations de lavage professionnel sont non seulement équipées des séparateurs d’huile et d’essence prescrits empêchant la pollution des eaux usées par les résidus d’huile et de carburant, mais elles consomment également, chose étonnante, très peu d’eau. Même si d’énormes quantités d’eau sont utilisées chaque jour pour nettoyer en douceur des milliers de véhicules, un ingénieux système de récupération permet de réduire au maximum la consommation d’eau propre, seul un dixième de la quantité d’eau sortant des jets de la station de lavage étant de l’eau fraîche. Les installations modernes sont encore moins gourmandes, les exploitants filtrant les particules en suspension et les saletés présentes dans l’eau, ce qui permet de la réutiliser – une démarche profitant non seulement à l’environnement mais aussi à leur propre porte-monnaie.

 

En deux temps trois mouvements
Baypure® augmente l’efficacité du lavage

II_1_car_washL’emploi d’agents tensio-actifs est indispensable pour éliminer les saletés provenant de la chaussée. Ces agents sont des substances détersives modifiant la tension superficielle de l’eau et éliminant en douceur huile, suie, poussière et souillures de la carrosserie. Des agents complexants sont toutefois nécessaires pour que l’efficacité soit totale. Comme l’explique Ralf-Johann Moritz (division Rhein Chemie Additives de LANXESS), « ces agents fixent les ions métalliques dans l’eau – le calcium par exemple – qui sinon réagiraient avec les substances détersives et en réduiraient l’efficacité. Contrairement aux adoucisseurs d’eau employés par exemple dans le lave-linge ou le lave-vaisselle exigeant de l’eau douce, les agents complexants agissent extrêmement vite et leur efficacité est totale ». Ceci explique que les agents tensio-actifs soient parfaitement efficaces dès le premier frottement. Commercialisé par LANXESS sous le nom de Baypure®, l’iminodisuccinate de tétrasodium est l’agent complexant idéal.

LANXESS est le seul fabricant du monde à commercialiser cet agent complexant hors pair entrant dans la composition de détergents particulièrement inoffensifs. « Contrairement à d’autres agents complexants surtout utilisés dans le secteur industriel et institutionnel, Baypure® est facilement biodégradable et n’est pas soumis au marquage obligatoire », explique Ralf-Johann Moritz. Ce produit LANXESS a d’ailleurs décroché de nombreux prix. Il entre aujourd’hui dans la composition de détergents domestiques, de détachants et dans la formulation des shampooings auto utilisés dans les pistes de lavage. En général, ces produits contiennent environ 5 % de Baypure®. Il est surtout employé dans les détergents vaisselle à usage domestique et dans les installations professionnelles de lavage auto, ce qui permet d’y réduire la consommation d’agents tensio-actifs et le traitement préalable de l’eau. De plus, Baypure® est facilement biodégradable, contribuant ainsi à réduire le traitement des eaux usées.

Clair comme de l’eau de roche
Pureté de l’eau grâce à Lewatit
III_1_car_wash

LANXESS aide les exploitants d’installations de lavage non seulement en matière d’optimisation des détergents mais aussi de traitement de l’eau. Grâce à la Business Unit Liquid Purification Technologies et à ses échangeurs d’ions (marque Lewatit), l’eau est adoucie avant son utilisation. Les échangeurs d’ions assurent le remplacement des ions de calcium et de magnésium, responsables de la dureté de l’eau, par des ions de sodium « doux ». « Dans de nombreuses pistes de lavage, l’eau est également déminéralisée à l’aide d’une résine échangeuse fortement acide puis par osmose inverse avant d’être utilisée pour le rinçage de la peinture », explique Jean Moriau, représentant commercial en Europe de la division belge Liquid Purification Technologies et connaissant parfaitement toute la palette des applications Lewatit. Une telle déminéralisation en profondeur contribue notamment à éviter la formation de taches d’eau au séchage. Jean Moriau précise d’ailleurs que « certaines installations de lavage haut de gamme utilisent même un échangeur d’ions à lit mélangé. L’eau déjà adoucie passe par un autre filtre spécial équipé d’un échangeur de cations fortement acide et d’un échangeur d’anions fortement basique, ce qui permet de déminéraliser totalement l’eau de rinçage ». Résultat : cette eau ne laisse absolument aucune trace au séchage, même sur la peinture noire des voitures les plus luxueuses. Ce traitement spécial a son prix et seuls les conducteurs les plus exigeants l’utilisent.

Dans toute l’Europe, le traitement des eaux usées va de pair avec l’emploi de produits LANXESS. Les échangeurs d’ions de la gamme Lewatit sont surtout employés dans le traitement des eaux de production (centrales), dans l’industrie chimique et par exemple dans le secteur de l’électronique et de l’optique ayant besoin d’une eau extrêmement pure, mais ils sont devenus pratiquement indispensables pour le nettoyage des eaux usées des stations de lavage auto. Selon Jean Moriau, « ils permettent par exemple d’éliminer les métaux lourds toxiques présents dans l’eau ». Lors du lavage, du zinc et de petites quantités de cuivre ou de nickel souillent l’eau de rinçage, même si leurs concentrations sont si faibles qu’elles n’ont aucune incidence sur la régulation des eaux usées. Les exploitants de stations de lavage n’en font pas moins tout leur possible pour réduire encore plus ces valeurs – grâce à Lewatit. Les échangeurs d’ions sélectifs utilisés dans ce but sont spécialement étudiés et éliminent sûrement les dernières molécules métalliques. Bref on y voit clair – et l’environnement en profite.

 

Place à l’expert
Conseils de lavage !

IV_1_car_washVous êtes un adepte du lavage à la main ? À moins que vous ne soyez un inconditionnel du lavage automatique ? Question de goût ! Aujourd’hui, les installations de lavage moderne travaillent en profondeur et avec toute la douceur requise afin de protéger la peinture. Mais si l’on maîtrise toutes les astuces du lavage en self-service en utilisant avant tout suffisamment d’eau pour le rinçage, les résultats seront tout aussi remarquables. Carsten Graf (Centre technique de l’ADAC) conseille aux automobilistes peu habitués à laver eux-mêmes leur véhicule d’aller dans une station entièrement automatique tout en ouvrant l’œil et le bon !

Cet expert donne trois conseils simples pour choisir la station de lavage adéquate :

  • Procéder systématiquement à un prélavage manuel si la voiture est très sale : avant de l’amener sur la piste de lavage, faire d’abord enlever les saletés les plus grossières à l’aide d’un nettoyeur à haute pression. Sinon, les brosses de l’installation risquent de rayer la peinture.
    Si les installations sont sales, les voitures le seront aussi : les brosses sont de couleur gris-noir, les parois et les machines sont sales, l’endroit sent l’eau croupie ? Alors le traitement des eaux usées est défaillant. Faites demi-tour!
  • Commencez par la sortie : passez derrière l’installation et regardez si les voitures en sortent propres et en parfait état. Vous réduirez ainsi le risque de mauvaise surprise!

L’eau est une ressource précieuse méritant de plus en plus d’être utilisée efficacement et avec parcimonie. Dans le secteur du lavage auto, les produits LANXESS contribuent à optimiser l’efficacité du lavage et à réduire au maximum la consommation d’eau propre.