aufmacher_neu-1400

K 2016: LANXESS rencontre le monde des plastiques

L’industrie internationale de la matière plastique et du caoutchouc se réunit à Düsseldorf en octobre. K 2016, le plus grand salon mondial du secteur, se déroulera du 19 au 26 octobre prochains. LANXESS y sera présent et exposera sa large gamme de produits de plastique hautes performances.

Du rouge pour être bien visibles et reconnus

messestand_bearbUne fois encore la K de Düsseldorf sera le principal temps fort du secteur et le point de départ de décisions déterminantes quant aux produits, aux process et à la solution de problèmes en matière de traitement des plastiques. Pendant une semaine, plus de 3100 exposants présenteront leurs produits et leurs services aux visiteurs. LANXESS sera bien sûr présent, ainsi que la nouvelle coentreprise ARLANXEO. Cette année encore, LANXESS s’alliera à l’association professionnelle allemande de l’industrie du caoutchouc et à la maison d’édition Dr. Gupta Verlag pour proposer  aux professionnels du caoutchouc la « Gummistraße » (Rue du caoutchouc), véritable vitrine de présentation du secteur. L’ensemble des présentations se situe dans le Hall 6, dans un espace de plus de 1200 mètres carrés.
Les 700 mètres carrés de stand de LANXESS seront décorés de rouge afin d’être bien visibles et reconnaissables. « Le stand de LANXESS a évolué par rapport aux salons précédents au plan du formalisme esthétique. L’architecture ambitieuse lui donne un aspect sculptural et impressionne par la fluidité des lignes qui suivent une géométrie rigoureuse » déclare Udo Erbstößer, chef de projet et responsable du stand de LANXESS pour ce salon.

Quality works.

Cette année, la devise du groupe de chimie de spécialités est « Quality Works ». Cette devise traduit l’identité et les performances de LANXESS, pour qui la qualité est l’élément central. « Ce slogan souligne à la fois l’excellence de nos produits et la vocation mondiale de l’entreprise. Il traduit également notre orientation client, la force de nos services et l’efficacité de nos process », déclare Hubert Fink, membre du directoire de LANXESS. Le groupe présente une campagne dans ce sens à l’occasion de K 2016.

Des carters d’huile en Durethan

motoroelwanne_porsche_bearb

Les nouveaux modules de carter d’huile délaissent le polyamide 6.6 en faveur du polyamide 6, tout aussi robuste mais beaucoup plus économique. L’exemple le plus récent est le module de carter d’huile du nouveau moteur six cylindres de type Boxer de la Porsche 911 Carrera, fabriqué en Durethan BKV 30 H2.0 de LANXESS.

L’ingénierie légère (la petite mécanique) est un élément essentiel pour réduire la consommation d’énergie et de carburant dans le domaine de la mobilité. De toute évidence, les métaux sont peu à peu remplacés par des matières plastiques pour la fabrication des carters d’huile des moteurs. Le plus récent exemple de cette tendance est le module de carter d’huile fabriqué en Durethan, un polyamide de LANXESS, pour les nouveaux moteurs six cylindres de type Boxer de la Porsche 911 Carrera. « Cet élément satisfait totalement aux exigences spécifiques d’intégration fonctionnelle, de construction légère et de production d’un bon rapport coût efficacité, auxquelles doit répondre la nouvelle génération de moteurs » explique Jorge Soares, directeur de projet pour cet élément extrêmement complexe chez POLYTEC PLASTICS Germany GmbH & Co. KG, basé à Lohne. La mise au point de ce module de carter d’huile est le résultat d’une étroite collaboration avec POLYTEC et Porsche.
Une étude réalisée par LANXESS pour Porsche a démontré qu’il était parfaitement possible de fabriquer des carters d’huile en polyamide 6, avec, entre autres tests, des tests longue-durée sur la stabilité du thermoplastique effectués avec de l’huile de moteur neuve et de l’huile usagée. Le carter d’huile destiné à la Porsche 911 Carrera se compose d’une partie supérieure et d’une partie inférieure réalisées en Durethan BKV 30 H2.0 renforcé à 30% de fibre de verre. L’emploi du polyamide 6 a permis de réduire le poids des coques supérieure et inférieure de la cuve, respectivement à 1,3 et 1,8 kilogrammes. Au total, le poids du carter a pu être diminué de plus de deux kilos par rapport à son prédécesseur en aluminium.

Logements pour batteries de vélos et scooters électriques

e_scooter_eb2_giallo_batteria_06-1_bearb

Pour la fabrication des logements de batterie de ses vélos et scooters, Askoll Holding srl utilise un mélange de PBT+ASA de LANXESS qui sera commercialisé dans l’avenir sous le nom de Pocan AF 4110. Photo : Askoll

LANXESS expose sur son stand le scooter électrique deux places « eS2 », un modèle mis au point et conçu en Italie. Le fabriquant de ce « classique coloré avec une touche rétro » est Askoll Holding srl. La fabrication des logements de batterie des vélos fait appel à un nouveau matériau de LANXESS qui sera commercialisé dans l’avenir sous le nom de Pocan AF 4110.
Ce nouveau composé non-inflammable est conçu pour des boîtiers à géométrie complexe et dont d’importantes surfaces de matériau sont utilisées pour l’électricité et l’électronique. Outre sa faible tendance à la déformation et sa haute résistance à l’inflammation, la force de notre matériau réside dans le fait qu’il satisfait aux exigences rigoureuses de résistance chimique, stabilité thermique et résistance aux chocs. Il peut par ailleurs être soudé par ultrasons de manière sûre » explique Fabio Passeri, Directeur des ventes de la business unit High Performance Materials (HPM – matériaux hautes performances) de LANXESS pour la région Italie/Suisse. «De plus, sa grande stabilité de couleur permet d’éviter un laquage de protection anti UV des éléments et ainsi de réaliser des économies considérables. »

Petit électroménager

lxs-img_simulation_walzentraeger_2_03-bearb

Le savoir faire de LANXESS en matière de matériaux, de simulation et de traitement lui permet d’aider ses clients pour la mise au point de certains composants. Dans le cas d’un support de cylindre destiné à un robot culinaire, le processus de remplissage du moule a pu être simulé pour déterminer le bon concept de points d’entrée afin d’éviter les lignes de soudure et les poches d’air et de réduire le plus possible le fluage.

Les plastiques de LANXESS sont également utilisés dans les foyers. Citons comme exemple, le support de cylindre du robot culinaire d’un fabriquant d’appareils ménagers haut de gamme. Ce support est fait de Pocan C 3230 XF (XtremeFlow), un mélange de téréphtalate de polybutylène et de polycarbonate renforcé de 30% de fibre de verre, fabriqué par LANXESS. « Grâce à notre matériau, cette pièce de précision, soumise à des charges mécaniques élevées, peut être de conception fine tout en présentant une faible tendance à la déformation et une bonne stabilité dimensionnelle, » explique Hans-Joachim Klöpper, Gestionnaire grands comptes de la business unit HPM. La société de chimie de spécialités fournit des matériaux personnalisés à ce fabriquant d’appareils ménagers depuis des années et a apporté son concours à l’élaboration du support de cylindre, notamment avec des simulations mécaniques et des simulations de process.
Le robot culinaire offre de nombreuses fonctions et peut, notamment, broyer, hacher, mélanger, fouetter, émulsionner et pétrir. Le support de cylindre est donc un élément complexe qui présente de nombreuses cavités, points de connexion et glissières, ainsi que des nervures de renfort en plusieurs endroits. « Grâce aux excellentes propriétés rhéologiques de notre mélange, cette pièce complexe peut être moulée par injection, avec des épaisseurs de paroi d’à peine 1,2 à 3 millimètres, » a déclaré M. Klöpper.

 

 

Informations concernant le Tepex

broschuere_tepex_vor_auto_1_03_bearbAu vu de l’intérêt suscité par le Tepex, composite semi-fini de Bond Laminates, filiale de LANXESS, une brochure sur sa mise en œuvre a été préparée pour K2016. Cette brochure fournit des informations sur les atouts de ce composite thermoplastique, les possibilités qu’il offre pour la construction légère ainsi que les familles de produits. Elle présente en détail les nombreuses méthodes de traitement auquel se prête le Tepex, comme le thermoformage et le moulage hybride. Une large place est faite aux techniques de chauffage du Tepex et aux études et calculs des composants par drapage et simulation intégrative.

Cette brochure s’adresse aux ingénieurs ainsi qu’aux lecteurs intéressés par les technologies et travaillant par exemple dans le domaine du marketing ou des achats. Elle sera disponible sur le stand LANXESS au salon K 2016 et pourra être téléchargée sur le site www.tepex.de.

LANXESS apporte de la couleur à la matière plastique

macrolex_03_bearb

Macrolex Gran : Des couleurs brillantes pour les plastiques amorphes et semi-cristallins.

La business unit Rhein Chemie Additives (ADD) de LANXESS présentera ses colorants organiques Macrolex Gran qui permettent d’apporter des couleurs éclatantes aux plastiques amorphes et semi-cristallins. Grâce à leur présentation sous forme de microgranules, ces colorants présentent de nets avantages par rapport aux poudres et aux granules compacts du fait de leurs excellentes propriétés de dispersion et de traitement et de leur sécurité de manipulation. Les microgranules Macrolex sont composés de sphères creuses aisément broyées, ce qui signifie qu’ils peuvent être rapidement, uniformément et intégralement répartis et incorporés dans le plastique. L’excellente mise en œuvre du produit vient du fait que les sphères creuses contiennent des particules primaires particulièrement petites, d’une taille de 2 à 10 micromètres selon la couleur.

Les colorants Macrolex Gran sont conçus de telle manière que les sphères creuses sont suffisamment grosses pour ne quasiment pas produire de poussières alors que la taille des particules nettement réduite par rapport aux poudres permet une dissolution rapide et totale dans le plastique. Les bonnes propriétés de fluidité des sphères de 0,3 millimètre facilitent le dosage précis et évitent l’agrégation des particules en cours de mélange. La masse volumique apparente quatre fois plus élevée que celle des poudres est avantageuse à la fois pour le traitement, le transport et le stockage.

Nouveau stabilisateur d’hydrolyse

ADD présentera également sa large gamme de stabilisateurs d’hydrolyse pour plastiques et polyuréthanes, avec une nouveauté, le Stabaxol P 110, premier produit d’une nouvelle gamme novatrice de carbodiimides polymères à faible émission basés sur des matières premières alternatives. Avec ce produit, LANXESS répond à la tendance vers des agents anti-hydrolyse personnalisés, faits sur mesure pour des applications individuelles et représentant donc une amélioration considérable en termes de performance de stabilisation, toxicologie, émissions et mise en œuvre.

Le Stabaxol P 110 utilisé dans les thermoplastiques PET et PBT et dans les élastomères thermoplastiques (ETP) présente des performances exceptionnelles. Son utilisation dans le bioplastique PLA (acide polylactique) permet de rallonger fortement la vie utile de l’article final en conditions d’exploitation chaudes et humides. Les applications type sont notamment les monofilaments pour les écrans de machines à papier, le gainage de câbles, le moulage par injection et les boitiers électroniques.

Un souci de qualité omniprésent

rhenowave_03_bearb

Le contrôle de process en ligne Rhenowave a été conçu à l’intention des fabricants de pneus, de profilés, de pièces techniques en caoutchouc et de composés de caoutchouc pour leur permettre de suivre leur process avec fiabilité, par exemple la qualité de dispersion des composés de caoutchouc au cours de l’extrusion.

Des démonstrations pratiques du contrôle de processus en ligne Rhenowave d’ADD pour les industriels du caoutchouc seront faites sur le stand lors de la foire. Rhenowave  a déjà été lancé avec succès par ADD dans un environnement industriel sur deux sites du groupe LANXESS pour la production de vessies. « Grâce à Rhenowave, nous offrons aux industriels du caoutchouc la possibilité d’atteindre un niveau de qualité sans précédent lors du processus d’extrusion, » déclare Philipp Junge, directeur de la branche Rubber Additives de la business unit ADD de LANXESS. « Les données d’analyses sont collectées en continu sur la ligne, pendant la production, et fournissent des informations sur la qualité de l’ensemble du volume produit et non simplement pour quelques prélèvements. C’est ce qui fait l’attrait de Rhenowave et qui permet des gains de rentabilité, » explique Junge.

Rhenowave est mis en place en tête de l’extrudeuse existante. Les mesures sont volumétriques, non destructives et représentatives. Ceci permet de résoudre les inconvénients de la procédure de test traditionnelle qui consiste à prélever un échantillon, analysé par la suite en laboratoire. Avec Rhenowave, la qualité du composé est évaluée en moins d’une seconde lorsque ledit composé quitte l’extrudeuse (contrôle en ligne). De cette manière, il est possible d’analyser jusqu’à 100 % du composé. La détection des zones où la qualité du composé est insuffisante peut ainsi intervenir rapidement au lieu d’attendre une détection plus tardive, sur le produit fini. « Ceci permet d’apporter au processus les corrections éventuellement nécessaires sans aucun retard significatif, et conduit ainsi à un niveau élevé de qualité, à une réduction considérable des rebuts et à une diminution des coûts de production. Notre objectif est d’adapter l’équipement Rhenowave pour le fabriquer en fonction des besoins des clients, » a ajouté M. Junge.

Vous trouverez des informations complémentaires à l’adresse : http://lanxess.com/en/corporate/products-solutions/trade-fair-calendar/k-2016/

Rendez-vous au salon K 2016, hall 6 C76 !