150_bitterfeld_03

Ouvrez l’eau !

Une source d’innovation : à Bitterfeld, dans l’est de l’Allemagne, LANXESS travaille à la réduction du problème mondial qu’est l’eau en fabriquant des produits d’épuration ultra-efficaces : des filtres à membrane, une barrière high-tech contre les sels et les autres substances indésirables dans l’eau.

Un matériau high-tech à plusieurs couches

I_1_Bitterfeld[1]

Compacts et de forme cylindrique, les éléments filtrants à membrane de la marque Lewabrane

Un mètre de long et 10 ou 20 cm de diamètre : compacts et de forme cylindrique, les éléments filtrants à membrane de la marque Lewabrane que LANXESS produit à Bitterfeld et livre aux clients du monde entier n’ont au premier abord rien de spectaculaire. Leur cœur n’en abrite pas moins une technologie aussi aboutie que complexe basée sur le principe de l’osmose inverse. Ce processus permet d’éliminer de l’eau même les particules les plus infimes que sont certaines molécules de sels et autres ions. Dès que l’eau traverse la membrane, les substances indésirables restent « accrochées » à la cloison de séparation sélective.

Les éléments assurant l’osmose inverse ont une structure composite à trois couches, plusieurs étapes de production étant nécessaires à sa fabrication. La couche de séparation active de la membrane dissociant le sel de l’eau est constituée par un film en polyamide ultra-fin ne faisant que 0,1 micromètre d’épaisseur. Le filtre complet comprend jusqu’à 28 couches de membrane formant un élément en spirale d’un mètre de long. Pendant la production, l’assurance de la qualité est pour LANXESS un facteur primordial. Tous les produits Lewabrane sortant de l’usine de Bitterfeld sont préalablement contrôlés et testés selon des standards internationaux reconnus.

Osmose inverse et échange d’ions : l’union fait la force

I_fc0f92f93e[1]Dans le traitement de l’eau, les domaines d’utilisation des membranes à osmose inverse sont multiples. Le dessalement des eaux saumâtres, le traitement de l’eau alimentant les chaudières des centrales et la production d’eau très pure pour l’industrie comptent parmi les applications essentielles. La fabrication de puces implique notamment que la déminéralisation soit efficace et les particules éliminées. La combinaison de l’osmose inverse et de la technologie échangeuse d’ions – deux procédés qui se complètent à la perfection – offre une plus grande efficacité dans les applications spéciales. « La combinaison de ces deux technologies garantit qu’efficacité et économie aillent de pair. Les éléments à membrane fournissent un résultat stable à faible salinité pour minimiser la teneur en sels accumulés dans les processus en aval et nous offrent un rapport prix-performance optimal », explique Alan Sharpe, directeur de projet chez LANXESS Liquid Purification Technologies.

 

Une technologie d’avenir made in Bitterfeld

III_1_Bitterfeld_neu[1]

LANXESS à Bitterfeld

La technologie de filtrage par membrane est à même d’éliminer de l’eau les substances indésirables, les particules infimes et les sels, parvenant même à stopper désherbants, virus et autres bactéries – une option intéressante pour les applications industrielles et ouvrant surtout de nouvelles perspectives pour la production rentable d’eau potable. Ainsi les produits Lewabrane devraient-ils être bientôt aussi utilisés pour permettre la consommation de l’eau de mer.

 

Un engagement durable en faveur du site de Bitterfeld

Depuis des années, LANXESS investit toute une palette de produits et de technologies dans le domaine de l’épuration de l’eau et compte notamment parmi les fabricants leaders d’échangeurs d’ions. Depuis qu’il maîtrise la technologie de membrane à osmose inverse, ce chimiste de spécialités est un fournisseur complet dans le domaine du traitement de l’eau, ce qui lui permet également de prospecter de nouveaux domaines d’activités profitables. À l’heure actuelle, le marché global des membranes représente à lui seul environ un milliard d’euros par an, la tendance étant à la hausse.

Un nouveau nom et de nouvelles compétences

II_2_Bitterfeld[1]

LANXESS offre des éléments à membrane avec osmose inverse.

LANXESS a démontré son expertise et son savoir-faire dans le secteur d’activités des membranes échangeuses d’ions. Depuis plus de 70 ans, la gamme Lewatit regroupe des produits haut de gamme tels que résines échangeuses d’ions, adsorbants et polymères fonctionnels. Son arrivée sur le marché de la technologie des membranes a permis à la division Ion Exchange Resins de LANXESS de se profiler comme un fournisseur complet pour le traitement de l’eau et d’autres fluides liquides. La société a donc choisi de rebaptiser cette division afin de mettre en évidence l’extension du portefeuille et d’extérioriser la compétence requise : depuis avril 2013, Liquid Purification Technologies est synonyme de prestations hors pair dans deux domaines – les résines échangeuses d’ions et les éléments à membrane avec osmose inverse.

Un nom qui est tout un programme

RO-Verpackung1

À Bitterfeld, la division dispose déjà d’une solide base et d’une bonne infrastructure – des conditions idéales pour renforcer le positionnement dans le marché de croissance mondiale que sont les technologies de traitement de l’eau : c’est ici que se trouvent les installations les plus grandes et les plus modernes du monde dédiées à la technologie d’échangeurs d’ions monodispersés. Chaque année, elles produisent près de 30 000 tonnes de résines échangeuses d’ions Lewatit. Ces petites perles en matière synthétique, dont la taille est inférieure à un millimètre, sont capables de fixer certains ions (particules minuscules ayant une charge électrique) présents dans des solutions et de les remplacer par des substances inoffensives. Elles réussissent notamment à éliminer les minéraux et les substances toxiques organiques présents dans l’eau. Lors de la fabrication de l’eau ultra-pure utilisée par exemple dans l’industrie des puces et des semi-conducteurs, ce processus est tellement abouti que l’on obtient en fin de compte de l’H2O – l’eau pure et simple telle qu’on la connaît du cours de chimie. Ces petites perles sont également très utiles au quotidien, servant par exemple d’adoucisseurs dans le lave-vaisselle ou assurant la décarbonatation et l’élimination des métaux lourds dans les filtres à eau.

Un objectif : l’eau propre

Pour LANXESS, la responsabilité de l’entreprise inclut la responsabilité envers « l’or bleu ». L’arrivée sur le marché de la technologie des membranes représente une première étape importante dans l’avenir du traitement de l’eau – et LANXESS va bien plus loin. Souhaitant fournir des technologies de traitement de l’eau et des eaux usées aussi efficaces qu’économiques, le groupe de chimie de spécialités a mis en place, dans la région, un vaste programme de recherche et de développement dont des coopérations engagées avec l’institut Leibniz de Dresde, trois instituts Fraunhofer à Magdebourg/Halle et avec l’université Martin Luther de Halle-Wittenberg. L’engagement délibéré de LANXESS à Bitterfeld est bien la preuve que l’industrie chimique est non seulement l’un des grands consommateurs d’eau mais contribue aussi essentiellement, par ses produits et processus, à assurer l’accès à la ressource de première nécessité qu’est l’eau.
III_4_Bitterfeld[1]