DSC_7179_1A_bearb.700

Travailler bien – mais en sécurité !

Les chiffres sont alarmants: chaque année dans le monde plus de 313 millions de personnes sont victimes d’un accident du travail, accident mortel pour 2,3 millions d’entre eux. Ces chiffres sont ceux de l’OIT, l’Organisation internationale du travail. Pour permettre aux collaborateurs de LANXESS de travailler en toute sécurité, le groupe de chimie de spécialités a mis en place un programme mondial de sécurité baptisé Xact.

Rentrer chez soi en toute sécurité

LANXESS Keltan Produktion Geleen Frans Hoenen und Mark SimonsDe nombreux accidents du travail peuvent être évités en prenant des précautions et en faisant attention. Malheureusement il n’en est pas toujours ainsi. Si l’on prend uniquement le cas de l’Allemagne, selon les chiffres publiés par l’Assurance accident légale allemande, l’industrie et le secteur public on enregistré en 2014 quelque 870 000 accidents du travail soumis à déclaration, dont plus de 174 000 accidents de trajet, c’est à dire d’accidents survenus entre le domicile et le travail. Ces chiffres font également état de 322 morts dus à des accidents de trajet et de 483 personnes victimes d’un accident mortel sur leur lieu de travail.
Si l’on compare la fréquence des accidents du travail dans les différentes secteurs, l’on observe que l’industrie chimique est plus sûre que beaucoup d’autres. C’est ce que montrent les données des associations professionnelles allemandes pour 2014. Avec 11,71 accidents du travail par million d’heures travaillées, l’industrie chimique est par exemple trois fois plus sûre que l’industrie du bâtiment, qui en compte 35,81.
LARA02_01_bearbPour améliorer la sécurité au travail chez LANXESS, en 2011 le Groupe a lancé un programme de sécurité, le programme Xact, qui a été décliné progressivement sur tous les sites du Groupe dans le monde. Dans le cadre du programme, les sociétés ont fait l’objet d’une étude poussée et les risques éventuels pour la sécurité ont été analysés. Le programme a pour but d’améliorer la sécurité au travail, la sécurité des process et la sécurité des sites, et de protéger la santé et l’environnement. « Nos collaborateurs et ceux de nos partenaires doivent pouvoir rentrer chez eux en aussi bonne santé que lorsqu’ils sont arrivés au travail. L’atteinte de cet objectif est l’une des tâches principales de notre programme de sécurité au travail, Xact, » explique  Christoph Mannheims, du programme Xact.

Règles Xact pour un comportement assurant la sécurité

« Rendre une entreprise plus sûre est une tâche à la fois vaste et complexe. Pour y parvenir, le rôle le plus important incombe aux collaborateurs eux-mêmes » explique Mannheims. Six « Règles d’or » permettent de rendre la sécurité plus facile à comprendre pour tous. Ces Règles d’or constituent les principaux principes de la sécurité au travail chez LANXESS et concernent les points décisifs permettant à chaque collaborateur, quel que soit son emploi ou sa fonction hiérarchique, de contribuer activement à sa propre sécurité et à celle de ses collègues – que ce soit dans une usine ou un bureau.

  • Je prends toujours le temps nécessaire pour la sécurité.
  • Je fais attention à ma sécurité et à celle de mes collègues.
  • Je refuse les travaux que je ne peux réaliser en toute sécurité.
  • Je m’exprime ouvertement lorsque les situations présentent un danger.
  • Je prends des mesures lorsque j’observe une infraction aux règles de sécurité.
  • Je ne donne pas d’instructions entrainant des actions dangereuses.

Les règles de sécurité instaurent une lecture commune de la culture de la sécurité du Groupe. Cette culture repose sur un changement de comportement de la part des collaborateurs et sur le fait qu’ils agissent pour la sécurité – tant la leur comme celle de leurs collègues. De ce fait, il est important de parler des situations dangereuses et des comportements à risque.
Les accidents ont souvent pour origine des situations ou des actions dangereuses. « Nous demandons à tous les chefs de services et à tous les collaborateurs d’étudier les situations dangereuses susceptibles de se produire dans leur domaine de responsabilités et de voir comment les éviter grâce à leur expertise, » déclare Christoph Mannheims.

 

Les modules: Dialogue sécurité, évaluation des risques et analyse des incidents

DSC_2632_1A_Gespräch_bearbLe fait d’organiser régulièrement des discussions au sein de l’entreprise est la clé pour améliorer la sécurité au niveau local. Ce dialogue, appelé dialogue sécurité, est destiné à encourager des débats ouverts et constructifs sur la sécurité. Ceci se fait à tous les niveaux de management de la même manière et, dans l’idéal, également entre collègues. La rédaction de comptes rendus concernant ces discussions contribue à identifier et éliminer les points faibles.
L’un des autres modules du programme de sécurité est l’évaluation des risques. La réalisation de tâches telles que le prélèvement d’échantillons ou le raccordement d’une cuve, par exemple, est analysée et évaluée quant aux éventuels dangers. Suite à cela, des contre-mesures sont définies. Avant de débuter une tâche, les collaborateurs doivent connaître l’évaluation des risques correspondante.
Si malgré cela un accident se produit, il fait l’objet d’une enquête. Pour ce faire, une équipe de collaborateurs et d’experts analyse l’incident et ses causes possibles. Le comportement technique, organisationnel et personnel fait l’objet d’une attention particulière. Une fois la cause de l’incident déterminée, des mesures sont définies afin d’éviter qu’il ne se reproduise.
Les bons outils sont inefficaces sans une formation et des instructions appropriées quant à leur utilisation. Pour cette raison, LANXESS fournit également des matériels de formation pour les modules Xact et aide les différents départements à leur mise en œuvre et à la formation des collaborateurs.

Risque: Monter les escaliers et se déplacer en toute sécurité

DSC00320-Gehparcours_bearbLorsque l’on parle d’accidents dans l’industrie chimique, la plupart des gens pensent à des explosions de citernes ou à des fournaises. Pourtant, les accidents impliquant des produits chimiques sont beaucoup moins courants que par exemple des accidents de personnes qui trébuchent, glissent et tombent – qui constituent en fait la majorité des accidents signalés chez LANXESS au niveau mondial.

Les chutes dans les escaliers sont des accidents particulièrement dangereux. Peu de gens réalisent que chaque année en Allemagne ce type d’accident fait presque deux fois plus  de morts que les accidents de motos – seuls les accidents de la route tuent davantage. Quatre-vingt pour cent des chutes dans l’escalier se produisent à la descente et la plupart du temps aux deux ou trois dernières marches, raison pour laquelle il est important de toujours utiliser la rampe lorsque l’on prend l’escalier.
Pour sensibiliser les collaborateurs à ces dangers, LANXESS a organisé une visite à pied de ses sites du Bas Rhin. Des risques ont été observés en plusieurs points, du genre surfaces inégales et notamment sols glissants et escaliers, endroits typiques où l’on risque de glisser et de trébucher. Les collaborateurs ont pu observer par eux-mêmes combien il est facile de perdre pied – et ils ont pu voir comment se protéger contre ce type d’accidents.